top of page

Protéines

Dernière mise à jour : 27 mars

Qu'est-ce que les Protéines ?

Les protéines correspondent à la détection d’albumine (protéine de transport d’acides gras dans le sang, voir l'article sur l'albumine) et de myoglobine (protéine présente dans les cellules musculaires qui permet de stocker et de transporter l’oxygène dans les muscles pour la production d’énergie) dans l’urine. Normalement, seule une petite quantité de protéines peut être excrétée dans l'urine, mais lors d’un effort il est possible que les niveaux de protéines dans l'urine soient élevés.



Comment les niveaux peuvent-ils être affectés ?

Les niveaux de protéines dans les urines peuvent être influencés par les facteurs suivants :

  1. Augmentation des protéines dans les urines, induite par l'exercice : Une activité physique intense ou prolongée, en particulier les sports d'endurance tels que la course de fond, le cyclisme ou le triathlon, peut entraîner une augmentation des protéines dans les urines. Au cours d'un exercice intense, les muscles peuvent se dégrader et être endommagés, entraînant la libération de protéines telles que la myoglobine dans la circulation sanguine. Certaines de ces protéines peuvent ensuite être filtrées par les reins et excrétées dans l'urine, entraînant une augmentation temporaire des protéines dans les urines. Bien que cette augmentation temporaire soit généralement bénigne et disparaisse d'elle-même, elle peut être un indicateur de l'intensité ou de la durée de l'activité physique.

  2. Déshydratation : La déshydratation, qui peut survenir lors d'un exercice prolongé ou intense, peut concentrer l'urine et concentrer la présence des protéines dans l’urine.

  3. Stress thermique : L'exercice dans des conditions chaudes et humides peut entraîner un stress thermique et une dégradation musculaire élevée, ce qui peut contribuer à l’augmentation des protéines dans les urines.

  4. Dommages musculaires : Les contractions musculaires intenses ou répétitives pendant l'exercice peuvent provoquer des lésions et une dégradation des muscles. Elles peuvent entraîner la libération de grandes quantités de protéines, dont la myoglobine, dans la circulation sanguine, ce qui peut dépasser la capacité de filtrage des reins et entraîner l’augmentation des protéines dans les urines. Elle est plus fréquente dans les activités comportant des contractions musculaires excentriques, telles que la course en descente ou l'entraînement de résistance à haute intensité.

  5. Intensité et durée de l'exercice : L'intensité et la durée de l'exercice peuvent influencer le degré de lésions musculaires et de protéines dans les urines. Les séances d'entraînement plus longues ou plus intenses sont plus susceptibles d'entraîner une dégradation musculaire et une augmentation des protéines dans les urines que les activités plus courtes ou moins intenses.

  6. Facteurs individuels : Des facteurs individuels tels que le niveau de forme physique, les antécédents d'entraînement et la masse musculaire peuvent également influencer l’augmentation des protéines dans les urines pendant l'exercice.

 

Une augmentation des protéines dans les urines peut être transitoire pendant ou après l'exercice et est généralement bénigne. Elle disparaît d'elle-même dans les jours suivants. Il est important que les athlètes s'hydratent, soient à l'écoute de leur corps et évitent le surmenage physique afin de minimiser la présence de protéines induite par l'exercice dans les urines.


Comment puis-je maintenir un taux optimal ?

Pour aider à maintenir des niveaux optimaux de protéines dans l'urine pendant le sport et l'activité physique, il est possible d’envisager les stratégies suivantes :

  • Bien s’hydrater : Boire beaucoup d'eau avant, pendant et après l'exercice pour éviter la déshydratation, peut augmenter la concentration de protéines dans l'urine.

  • Augmenter progressivement l'intensité et la durée de l’effort : Évitez d'augmenter brusquement l'intensité ou la durée de l'exercice, surtout si vous n'êtes pas habitué à des niveaux élevés d'activité physique. Augmentez progressivement vos séances d'entraînement afin de laisser à votre corps le temps de s'adapter et de minimiser le risque de lésions musculaires et de protéines dans les urines.

  • Échauffement et récupération : échauffez-vous toujours avant de faire de l'exercice et récupérez après pour éviter les tensions musculaires et réduire le risque de lésions musculaires. Incorporez des étirements dynamiques et des exercices cardio légers à votre échauffement et des étirements statiques à votre routine de récupération.

  • Écoutez votre corps : Soyez attentif aux signes de surentraînement ou de courbatures excessives, tels qu'une fatigue persistante, une baisse des performances ou une faiblesse musculaire. Si vous ressentez ces symptômes, envisagez de prendre un jour de repos ou de réduire l'intensité de vos séances d'entraînement afin de prévenir les lésions musculaires.

  • Équilibre nutritionnel : Adoptez une alimentation équilibrée comprenant des protéines de haute qualité, des glucides complexes, des graisses saines, des fruits et des légumes. Assurez-vous de consommer suffisamment de protéines pour répondre aux besoins de récupération musculaire, mais évitez les excès, car des niveaux élevés de protéines dans l'alimentation peuvent entraîner une augmentation de l'excrétion de protéines dans les urines.

Protéines maigres

Glucides complexes

Aliments riches en antioxydants

Acides gras essentiels

Aliments riches en minéraux et vitamines

-     Poulet

-     Dinde

-     Poisson

-     Œufs

-     Produits laitiers faibles en matières grasses

-     Tofu

-     Légumineuses

-     …

-     Céréales complètes

-     Riz brun

-     Pâtes de blé entier

-     Patates douces

-     Légumes

-     …

-     Baies

-     Agrumes

-     Légumes à feuilles vertes

-     Noix

-     Graines

-     …

-     Saumon

-     Maquereau

-     Sardines

-     Noix

-     Graines de lin

-     Huile de colza

-     …

-     Fruits

-     Légumes

-     Produits laitiers

-     Céréales complètes

-     Fruits secs

-     …

Réparation et la croissance musculaire

Reconstituer les réserves de glycogène musculaire épuisées

Réduire l'inflammation et à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs

Favoriser la récupération musculaire

Favoriser la récupération musculaire

Après l'entraînement, assurez-vous de réhydrater votre corps en buvant suffisamment d'eau. Vous pouvez également opter pour des boissons de récupération contenant des électrolytes pour remplacer les électrolytes perdus par la transpiration pendant l'exercice.


En intégrant ces stratégies à votre programme d'entraînement, vous pouvez contribuer à maintenir des niveaux optimaux de protéines dans les urines pendant le sport et l'activité physique, tout en favorisant les performances globales.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page